Se libérer des relations d’emprise

Que ce soit dans le cadre familial, associatif ou professionnel, nous sommes souvent confrontés à des comportements déviants – souvent délictueux – qui empoisonnent nos vies.

Se libérer des relations d'empriseFace à ces comportements, il est de toute première importance de pouvoir :

  • identifier les relations d’emprise : c’est un travail difficile, car les personnes agissent “en coulisse”, sous couvert de secrets, et font intervenir d’autres personnes (complices).
  • se positionner : dès que les agissements sont repérés, il est nécessaire de changer son comportement et de mettre en œuvre une véritable stratégie de reconquête. Il est indispensable de s’entourer de conseils efficaces qui permettent de se protéger et de prendre des mesures de sauvegarde.
  • s’en libérer :  en s’entourant de personnes qui sont bien au fait des comportements déviants.
  • se reconstruire : c’est un travail de longue haleine, qui dans un premier temps explore les éléments qui ont favorisé ces relations d’emprise, et dans un deuxième temps donne un nouvel essor à notre vie.

Les relations d’emprise sont connues depuis toujours

CybeleLes relations d’emprise sont connues depuis toujours, illustrées par les mythes de la Grèce antique, la littérature, le cinéma, les faits divers, etc… Mais ce n’est qu’au début des années 1990 que leur mécanisme a été élucidé, et seulement au changement de siècle qu’elles ont fait la une des médias.

Depuis quelques années seulement de nouveaux termes sont apparus pour les caractériser : harcèlement moral, perversion morale, perversion narcissique, manipulateurs et victimes, etc…

Mécanismes de perversion du lien

Au départ ce sont des psychiatres, psychanalystes, sexologues qui, confrontés à ces mécanismes de perversion du lien, les ont décrits. Le premier à le faire a été Paul Claude Racamier, psychiatre et psychanalyste, dans son ouvrage Le génie des origines publié en 1992.

La perversion narcissique constitue une pathologie difficile à identifier, car le sujet qui en est atteint semble un individu normal, intégré dans la société […] Elle s’avère également ardue à comprendre et à diagnostiquer : en effet, elle ralentit, voire bloque les réflexions de celui qui veut l’étudier 1.

Abus de faiblesseDe nombreux livres décrivent ces situations, leurs titres sont significatifs:

  • Le  harcèlement moral, la violence perverse au quotidien (Marie France Hirigoyen)
  • Le harcèlement moral dans la vie professionnelle, démêler le vrai du faux (Marie France Hirigoyen)
  • Femmes sous emprise. Les ressorts de la violence dans le couple (Marie France Hirigoyen)
  • Les perversions narcissiques (Paul Claude Racamier)
  • Le pervers narcissique et son complice (Alberto Eiguer)
  • Les manipulateurs et l’amour (Isabelle Nazare-Aga)
  • La Haine de l’Amour. La perversion du lien (Maurice Hurni et Giovanna Stoll)
  • Saccages psychiques au quotidien. Perversion narcissique dans les familles (Maurice Hurni et Giovanna Stoll)
  • Le  harcèlement moral dans la vie privée. Une guerre qui ne dit pas son nom (Laurent Hincker)

Cette liste n’est pas exhaustive, elle regroupe quelques ouvrages de référence qui traitent des manipulations dont sont victimes un nombre toujours plus important de personnes.

Trois étapes

Se libérer des relations d’emprise : 1 – Identifier les comportements déviants | 2 – Se positionner et s’en libérer | 3 – Se reconstruire

Notes :

  1. Je tu(e) il – Michel Cautaerts, éditions de Boeck, 2010, page 124.